comment creer cave a vin chez soi

Aménager une cave à vin chez soi : comment faire ?

Le vin est un produit fait pour être apprécié, pour régaler nos sens et nourrir notre esprit. Et en tant que tel, le fait de disposer de l’endroit idéal pour déguster le vin est une valeur ajoutée qui améliore l’expérience globale, non seulement au moment de la consommation, mais aussi pendant la période précédant le choix de chaque bouteille et son vieillissement, une période pendant laquelle nous sommes conscients de l’évolution des caractéristiques du vin au fil du temps.

Pour ces derniers, l’endroit idéal est la cave, un espace particulièrement important dans le cas des vins de garde car l’environnement qu’elle offre permet à ces vins de finir de développer toute leur complexité aromatique, leur potentiel gustatif et l’élégance de leurs couleurs.

Et c’est peut-être pour cela que l’idée d’avoir une cave à vin chez soi est aussi récurrente pour tout bon amateur de vin. Un petit espace réservé aux soins de nos vins, où nous pouvons recréer l’environnement parfait dans lequel ils atteignent leurs conditions optimales de consommation.

Si nous envisageons de franchir le pas pour réaliser ce petit rêve de tout amateur de vin, nous avons de la chance, car aujourd’hui nous allons connaître les principales astuces et recommandations pour savoir comment faire une cave à vin chez soi.

Avantages de la construction d’une cave à vin à la maison

Mais avant d’aborder les conseils à prendre en compte pour construire une cave à vin chez soi, il convient également de connaître les avantages d’une telle démarche. En effet, bien que pour le nouveau venu dans le monde du vin, ce “caprice” puisse ne pas sembler très justifié, la vérité est que disposer d’une cave à vin, quels que soient son type et sa taille, sera essentiel pour pouvoir conserver et entretenir correctement nos vins :

Tout d’abord, l’avantage le plus évident d’avoir une cave à vin à la maison est celui que nous venons de mentionner : elle nous permet de conserver nos vins à la maison de manière appropriée, ce qui garantit que lorsque nous les consommons, ils seront dans leur meilleur état.

Deuxièmement, avoir une cave à vin à la maison est le moyen le plus pratique et le plus confortable de profiter de nos vins préférés quand nous le voulons. Nous ne devrons plus nous rendre au magasin ou passer une commande chaque fois que nous voudrons un vin, il suffira de visiter notre petite cave personnelle.

Enfin, l’aménagement d’une cave à vin à domicile est également avantageux sur le plan économique. En particulier dans le cas de l’achat de vins de qualité vieillis pour les conserver pendant quelques années, car ces vins arrivent sur le marché à des prix plus bas et, à mesure qu’ils se rapprochent de leur moment optimal de consommation, leur prix augmente.

Par conséquent, nous pouvons considérer notre cave à vin domestique comme un petit investissement. De plus, le fait de disposer d’un endroit approprié pour stocker les bouteilles de vin à la maison nous ouvrira la possibilité d’acheter des vins par caisses ou même en plus grandes quantités, ce qui nous donnera accès à des prix plus bas par bouteille et à d’autres offres sur les achats en gros. Et dans le cas où nous effectuons des travaux de construction pour aménager une pièce de la maison en cave à vin, cela pourrait également augmenter la valeur du bien.
comment construire une cave à vin

Si vous avez décidé de construire votre propre cave à vin à la maison, voici quelques conseils et recommandations à prendre en compte pour garantir la bonne conservation de vos vins.

1. Choisir l’emplacement le plus approprié dans la maison pour la cave à vin

L’environnement idéal pour une cave à vin requiert des températures fraîches, une certaine humidité et de l’obscurité. Pensez aux anciennes caves de village, creusées dans la terre sous la maison ou sur les pentes des montagnes : ce sont les caractéristiques que nous devons recréer dans notre cave personnelle.

Si des options telles que la construction d’une cave souterraine sont un peu hors de nos possibilités, nous pouvons choisir l’endroit le plus frais de la maison, en évitant les zones très exposées à la lumière et en recherchant un certain niveau d’isolation du reste des espaces de la maison.

Un garage, un sous-sol ou un garde-manger intérieur pourraient être de bons points de départ pour notre cave à vin. Si nous ne disposons pas d’une pièce spécifique que nous pouvons consacrer à la cave à vin ou si nous avons d’autres limitations d’espace, nous pouvons toujours chercher un coin dans lequel installer une cave à vin domestique.

2. Contrôle de la température

La température est l’un des facteurs cruciaux pour la bonne conservation des vins. Idéalement, la température doit être fraîche et constante, en évitant les fluctuations excessives de température et la présence d’appareils électriques qui dégagent de la chaleur.

Une température moyenne comprise entre 12°C et 15°C réduit la vitesse des réactions biochimiques à l’intérieur des bouteilles de vin. Et cela permettra une maturation lente du vin et une évolution correcte de ses caractéristiques organoleptiques. Dans tous les cas, il faut toujours éviter les températures supérieures à 20 °C. L’installation d’un thermomètre d’ambiance nous permettra de connaître à tout moment la température de notre cave.

3. Le contrôle de l’humidité

Avec la température, l’humidité est un autre facteur décisif pour la conservation de nos vins. Un excès d’humidité peut entraîner l’apparition de champignons sur les bouchons, tandis qu’un environnement très sec favorise la porosité des bouchons, ce qui peut entraîner l’apparition de fissures et de fuites de vin ou d’oxygène.

L’humidité ambiante idéale doit se situer entre 70 et 80 %. Nous pouvons contrôler l’humidité à l’aide d’un hygromètre et, si nécessaire, la réguler en utilisant des humidificateurs spécifiques pour les caves à vin.

4. Préserver les bouteilles de la lumière

L’influence de la lumière est un autre des principaux facteurs externes qui peuvent gâcher nos vins. Un grand nombre des composants sur lesquels reposent les caractéristiques organoleptiques des bons vins sont des composés protéiques photosensibles.

Ces composés sont dégradés par l’incidence directe de la lumière – en particulier le rayonnement du spectre ultraviolet – et modifient négativement la couleur, l’arôme et la saveur des vins ou conduisent directement à des maux tels que le mal des yeux dans le vin. Pour éviter cela, nous devons fournir à notre cave à vin un environnement sombre, sans que la lumière naturelle n’y pénètre.

Afin de pouvoir voir à l’intérieur de notre cave, nous opterons pour une lumière artificielle, en évitant l’utilisation d’ampoules fluorescentes au profit d’ampoules plus légères et de températures de couleur plus jaunes, avec moins de rayons UV. L’utilisation d’une ampoule de sérigraphie jaune bloquant les UV peut être une bonne option, économique et facile à mettre en œuvre dans notre cave à vin domestique.

5. Éviter le bruit et les vibrations

Comme nous le savons déjà, outre l’excès de lumière, les changements de température ou une humidité insuffisante, les vibrations peuvent également nuire au bon développement du vin pendant son séjour en bouteille. Il faut donc isoler sa cave de ces vibrations, y compris des sources de bruit élevées et constantes, comme celles produites par certains appareils ménagers.

6. Assurer une bonne ventilation de notre cave et l’isoler des sources de fortes odeurs.

D’autre part, il faut aussi éviter l’entrée d’odeurs fortes dans la cave, car les composés volatils qui les produisent peuvent s’infiltrer dans les bouteilles à travers les pores du bouchon, modifiant les arômes propres du vin.

Ainsi, on évitera d’installer sa cave à vin à proximité de peintures, de solvants, de produits de nettoyage et d’autres types de produits chimiques domestiques ; et aussi d’aliments très aromatiques, comme les fromages forts ou la charcuterie.

7. Placer et classer correctement nos bouteilles de vin

Enfin, placer correctement notre collection de vins dans la cave est également fondamental pour sa bonne évolution. Ainsi, nous garderons toujours les bouteilles de vins vieillis en position horizontale, favorisant l’hydratation correcte des bouchons. D’autre part, l’utilisation de meubles et d’étagères spécifiques pour les bouteilles nous permettra de les localiser rapidement en un coup d’œil et d’y accéder facilement.

Pour nous faciliter la tâche, l’idéal est de créer notre propre livre de cave, une sorte d’inventaire où nous pouvons noter toutes les références de vin que nous avons dans notre cave. Ainsi, nous pourrons enregistrer la date d’entrée de chaque bouteille, estimer sa date de consommation idéale, ajouter des notes de dégustation pour voir comment les caractéristiques de ce vin évoluent dans le temps ou classer nos vins en fonction de leur appellation d’origine, de leur type de production, de leur vieillissement, etc.

Comme on peut le constater, l’aménagement d’une cave à vin chez soi ne nécessite pas forcément de gros travaux de construction ou un investissement très élevé. Il suffit de disposer de ces conseils que nous venons de voir et de faire preuve d’imagination lorsqu’il s’agit d’exploiter et d’aménager les espaces dont nous disposons dans notre maison.

2021-10-26